Le Transfert Pellicule... Index du Forum

Le Transfert Pellicule...
Méthode de transfert Pellicule : 8 mm - Super 8 - 9,5 mm - 16 mm - Projecteur - Condenseur - Camescope - Optique...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

mon téléciné à base de Raspberry et arduino

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Transfert Pellicule... Index du Forum -> TRANSFERT PELLICULE SUPER 8 (Forum Public) -> Transfert sans Condenseur
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
william


Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2017
Messages: 4
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Sam 11 Fév 2017 - 19:38    Sujet du message: mon téléciné à base de Raspberry et arduino Répondre en citant

Bonjour à tous,

Suite aux demandes de jcgrini et gillesh, je vous présente mon outil de transfert des films super8 de mes parents.


A savoir que j’ai longtemps hésité à me lancer dans l’aventure. Le nombre de solutions de transfert n’aidant pas ! (Condenseur, boite de transfert, film de la projection, ODO, image par image…)
Au vu de la façon dont réalisent certains professionnels, je me suis dit que la solution ultime restait tout de même le transfert image par image. Néanmoins, les tarifs des scanners pour super8 me semblent plutôt prohibitifs.
Finalement, la découverte des sites suivants (et l’arrivée de mon imprimante 3D…) m’a décidé à me lancer dans l’aventure :
Solution 1 : https://www.youtube.com/watch?v=eZniFhJR17M&feature=youtu.be
Solution 2 : https://github.com/Alexamder/rpitelecine
 
J’ai essayé de réaliser un mix des 2 solutions en prenant ce qui me semblait le plus simple et le plus efficace pour les 2 solutions.
A savoir :
·         Une avance du film réalisée par un vrai projecteur (solution 1) pour assurer une certaine stabilité
·         Une image enregistrée par une camera Raspberry (solution 2) au vu du prix, de la simplicité à programmer et de la qualité des images.
La synchronisation des 2 appareils par un interrupteur magnétique (solution 1) me semble être une solution pratique pour assurer une prise de vue toujours au bon moment…
 
Le matériel :
·         Projecteur Sankyo Dualux 1000 d’occasion trouvé sur le net à 50€
·         Ampoule à led avec son transformateur 12V GU5.3 à n’importe quelle GSB ~20 €
·         Moteur pas à pas REF : Nema17 Stepper Motor 2 Phase 4-Wire 1.8°CNC Robot for 3D Printer 320mN.m TE225 17HD34008-22B à ~8€
·         Interrupteur magnétique (issu du démontage d’une alarme de fenêtre à aimant) à n’importe quelle GSB ~2€
·         Un Aimant : collé sur la roue d’entrainement du projecteur pour synchroniser l’avance du film et la prise de photo.
·         Caméra Raspberry avec objectif CS (pour modifier la mise au point) REF : Arducam Rev.C OV5647 5MP CS Mount Camera Module for Raspberry Pi - 0612-3MP à ~20€
·         Mortorshield Arduino  à ~6€
·         Arduino Uno (je l’avais déjà)
·         Raspberry PI 3 (Je l’avais déjà) avec RASPBIAN
·         Support Camera à Impression 3D


 
·         Support Moteur à Impression 3D

 

 
Le software :
·         VirtualDub : Logiciel pour rassembler toutes les images dans une seule et unique vidéo.
·         Film9 : Génial logiciel de restauration de films super8. Résultat bluffant . Bravo aux concepteurs





  La réalisation :
Voici une photo du système :





La première étape fut de démonter tout le système électrique du projecteur. Ça fait de la place et ça m’a permis de tout nettoyer pour éviter les poussières… (enfin ça, c’est ce que je croyais…)


 
Afin d’éviter de bruler le film lorsque je reste devant la même image, j’ai remplacé la lampe halogène par une autre de même forme (GU5.3) à led (blanc neutre) munie de son transformateur. J’ai positionné du papier calque tenu par des aimants devant l’ampoule pour obtenir un fond blanc diffus.
Montage du moteur :




On aperçoit sur la photo l’aimant collé sur la roue d’entrainement du projecteur pour synchroniser la prise de vue. Et l’interrupteur magnétique. La led c’était juste au début pour vérifier que le contact fonctionnait. Comme j’ai tout branché entre la pin I/O et le GND…  Ça marche forcément moins bien pour allumer la led.
 
ARDUINO pour le brancher au moteur:
Vive les tutoriels …
https://learn.adafruit.com/adafruit-motor-shield-v2-for-arduino/using-stepp…
Voici le code que j’utilise : (merci la library adafruit !)
 
#include <AFMotor.h>
#include <Time.h>
// Connect a stepper motor with 48 steps per revolution (7.5 degree)
// to motor port #2 (M3 and M4)
AF_Stepper motor(200, 2);
void setup() {
  Serial.begin(9600);           // set up Serial library at 9600 bps
  Serial.println("Stepper test!");
  motor.setSpeed(100);  // 120 rpm  
}
void loop() {
   motor.step(200, FORWARD, DOUBLE);
}
 
La camera Raspberry:
Montage de la camera en lieu et place du support d’objectif.




 
La configuration du Raspberry
J’accède au Raspberry via VNC en wifi et j’y ai monté un disque dur accessible par le réseau (mon NAS) pour stocker les photos.
Ainsi, je peux transporter mon système et je ne suis pas contraint par être connecté à un écran/clavier/Souris...
Pour cela, je vous conseille l’excellent blog de framboise314 :
http://www.framboise314.fr/prendre-la-main-a-distance-sur-le-raspberry-pi-3…
 
Le soft de prise de vue :
Pour le code, j’ai découvert PYTHON. Je savais que c’était un langage relativement facile d’utilisation, mais les tutoriels sont juste géniaux…

Pour exemple, le tutoriel ultime pour prendre une photo à chaque fois que l’on appuie sur un bouton !
https://www.raspberrypi.org/learning/push-button-stop-motion/worksheet/

Du coup, le principe de mon téléciné fonctionne avec un programme en python de ~10 lignes de code… Qui dit mieux ?
 
Un bouton manuel ou magnétique, c’est la même chose… Du coup, j’ai branché mon bouton magnétique directement aux mêmes PIN I/O que ce tutoriel, un coup de copier/coller et c’est presque magique : j’ai pris la première photo en quelques minutes sans rien connaitre à ce langage !...
 
Ensuite, j’ai amélioré le code pour y ajouter un système de setup en début de traitement (à la manière de la solution2).
Ceci grâce à l’API de la camera :
http://picamera.readthedocs.io/en/release-1.10/api_camera.html
Ajout d’un zoom pour ne sélectionner que la région utile pour l’image
Ajout d’une balance des blancs manuelle. (Mais Film9 fait aussi cela très bien…)
 
Utilisation du téléciné :
Installation du film sur le projecteur jusquà la première image. (Vu que ça va pas vite, je débranche l’arduino au moment où je veux stopper le moteur.
Je lance mon script en python sur le Raspberry.
1ère étape : le Setup
L’idée étant de ne sélectionner uniquement la partie intéressante de l’image et ne prendre en photo que l’image du film super8.
 
2ème étape : enregistrement du film image/image
Une fois zoomé et validé les paramètres de prise de vue, il n’y a plus qu’à alimenter l’Arduino et le moteur redémarre. Toutes les images arrivent directement sur le NAS automatiquement !
Elles sont numérotées de frame0001 à framexxxx.
Je ne suis pas pressé, (quoiqu’après plusieurs films je risque de vouloir optimiser le tout…) le transfert se fait actuellement au rythme de 1 image / 3sec… Chaque image est stockée sur mon NAS via wifi.
 
3ème étape : Transformation des images en vidéo
Pour cela, j’utilise VirtualDub.
Règlage vidéo : 18 images /secondes (framerate)
On ouvre la première image (frame0001). Le logiciel ouvre toutes les autres images directement et constitue la vidéo. Il suffit de sauver en avi. (idéalement, utiliser un codec de compression pour éviter que 1 minute de film prenne plusieurs GigaOctets…)
 
4ème étape : La restauration
J’utilise Film9. Ce logiciel est juste ce qu’il faut en simplicité et performance pour transformer un vieux super8 plein de poussière en un film presque neuf. Il ajuste les couleurs, et remet tout correctement. Juste pour info, bien penser à utiliser l’option synchroniser avec l’audio pour une vidéo finale parfaite.
Sortie du Film en 1920x1080 25images /sec.
 
Voici un exemple d’image d’un film avant restauration par Film9 :