Le Transfert Pellicule... Index du Forum

Le Transfert Pellicule...
Méthode de transfert Pellicule : 8 mm - Super 8 - 9,5 mm - 16 mm - Projecteur - Condenseur - Camescope - Optique...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Température lampe
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Transfert Pellicule... Index du Forum -> TRANSFERT PELLICULE SUPER 8 (Forum Public) -> Eclairage
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Stef44


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2014
Messages: 409
Localisation: Loire Atlantique
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Mer 15 Mar 2017 - 11:54    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

Bonjour à tous.
Lors d'un récent échange avec Dani75, on s'est rendu compte qu'aucun fil ne parlait spécialement de la température d'éclairage...
Personnellement, j'utilisais une lampe blanc chaud, et je pense que c'est une erreur (ciel pisseux, blancs rarement blancs, etc...)
J'ai acquis une lampe 4000k, et je pense que c'est nettement mieux ("blanc neutre" selon la nomenclature...).
A l'origine, j'avais pris blanc chaud parce que je trouvais la lampe de mon projo assez chaude en terme de couleur.
Savez-vous s'il existe des références d'éclairage en ce domaine côté projecteur, et côté bobine(éventuellement, le tournage avait-il des normes en la matière, genre bobine pour extérieur "froide", ou "chaude"...).

Merci d'avance!


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 15 Mar 2017 - 11:54    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jojonase
Fondateurs

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2008
Messages: 608
Localisation: Ile de France
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Mer 15 Mar 2017 - 14:36    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

Stef44, bonjour

 A priori le mieux est de se rapprocher de la caractéristique des lampes halogènes pour lesquelles les couleurs de pellicule sont équilibrées au développement. Par exemple la lampe PHILLIPS 75W pour Eumig a pour caractéristique 3350 K.


Revenir en haut
Stef44


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2014
Messages: 409
Localisation: Loire Atlantique
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Mer 15 Mar 2017 - 15:47    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

Merci Jojonase !
(mince, pile entre ma 2600k et ma 4000k)


Revenir en haut
dani75


Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2014
Messages: 167
Localisation: Paris-(plage)
Masculin
Point(s): 2

MessagePosté le: Jeu 16 Mar 2017 - 00:20    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

Salut
J'ai effectivement commencé à creuser ça depuis quelque temps. Mon vieux MAGNON DX87 familial était équipé d'origine d'une lampe Philips 12V 100W réf. 6834.
Ayant démarré par des transferts par projection, au cas où, j'ai acheté une lampe équivalente sur un site, marque OSRAM réF. XENOPHOT 64627 HLX EFP.
Bien que je n'ai pas du tout vérifié au moment de l'achat de cette 2nde lampe, les deux avaient une même température de couleur de 3350°K.
Et puis, avant même de pouvoir l'utiliser, je suis passé à l'ODO ; après avoir lu les quelques pages qui en parlaient sur LTP et pris conseil auprès de GASEL, j'ai opté pour une lampe à LED XanLite Evolution Spot 230 lumens blanc neutre, qui a une t° de 4000°K.
On n'est pas trop loin, mais par précaution je faisais toujours un réglage de balance des blancs sur mon APN avant de lancer ma capture, jusqu'au jour où je me suis rendu compte que le rendu final pouvait être amélioré en refaisant une 2° balance des blancs avec ST via un ColorYUV(AutoWhite=true).
Puis vint le jour où j'ai oublié de faire la balance avec l'APN avant capture, et je me suis demandé si ça allait être mieux ou pas.
Alors voilà :

Colonne de gauche : pas de balance des blancs sur l'APN, image du haut = original, image du bas = après balance des blancs par ST
Colonne de droite : avec balance des blancs sur l'APN, image du haut = original, image du bas = après balance des blancs par ST


L'image avec double balance des blancs me plaisait le plus car contrastée, mais l'image sans aucune balance n'est pas si moche.

En attendant, j'ai cherché si je pouvais rattraper l'image sans balance des blancs sur l'APN corrigée par ST : oui, il suffit de pousser le contraste !

Avec juste la balance des blancs :


En poussant le contraste à 1.2 :


Du coup je me suis demandé si je pourrais trouver une lampe à LED 3350°K pour éviter tout ce micmac...
Réponse : OUI, ça existe c'est un blanc chaud, mais un peu moins chaud que le 2600°K de stef44 !
Il y en a qui s'en approchent avec leur 3150°K (à la FNAC), mais c'est en brochage G4 et non GU5.3.
J'ai pas encore trouvé la perle rare à 3350°K.

Pour l'instant, je continue donc avec ma double balance des blancs, mais peut-être que la lampe FNAC sera mon prochain essai.





_________________
Dani


Revenir en haut
Pingouin


Hors ligne

Inscrit le: 13 Jan 2017
Messages: 32
Localisation: PLaisir
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Jeu 16 Mar 2017 - 13:21    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

Bonjour,

Aussi bien pour le transfert film que pour les diapos j'ai pas mal tâtonné, d'abord avec des ampoules à Led à culot G 10, GU 5.3, et aussi avec des plaquettes LED sur CI à écartement G4 (chinoises)
Tout ça entre 2600 k et 6500 K, soit basse tension soit 220/240V A des prix divers, les plaquette Led chinoises de Hong Kong à 5 euros le paquet de six ...
Et le mieux que j'ai trouvé c'est une vulgaire ampoule à vis standard E 14 de chez Casto à 6 euros, c'est une Diall 220/240V 3.2 W 4000K à bulbe blanc dépoli.

Idéal, le dépoli uniformise très bien la lumière sans le moindre halo et avec le plastique blanc diffuseur en plus c'est parfait. Pas très grosse, je la loge la lampe et son culot dans la boite à lumière de mon projecteur Rollei après avoir tout viré.















Avec  


Revenir en haut
AIM
dani75


Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2014
Messages: 167
Localisation: Paris-(plage)
Masculin
Point(s): 2

MessagePosté le: Sam 10 Juin 2017 - 14:50    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

Bonjour à tous
Ce fil n'étant pas très conclusif, j'ai mené quelques essais complémentaires et ai un peu réfléchi à cette question de température de couleur.

1) Il est indéniable que les caractéristiques des ampoules de projection nous amènent vers une t° de référence de 3350°K, c'est à dire un blanc plutôt chaud (même s'il y a plus chaud).
C'est l'ensemble "ampoule+diffuseur+film+objectif+APN" qui doit donner un rendu conforme à la réalité. Logiquement (ce qu'écrivait ci-dessus Jojonase), la pellicule devait donc en tenir compte, de façon à ne pas altérer le rendu final sur l'écran, et pour cela les couleurs fixées sur la gélatine doivent être plus froides que la réalité, avec comme une préaccentuation des bleus et verts.
Or, le fait de régler son APN avant la capture en faisant comme moi, à titre de précaution, une balance des blancs sur le diffuseur sans film (c'est-à-dire ampoule+diffuseur+objectif+APN) détruit l'équilibre à obtenir puisque le résultat est indépendant de la t° de couleur de l'ampoule. Quand on capture le film ensuite, on se rend compte que, comme dit ci-dessus, les couleurs fixées sur la pellicule sont effectivement plus froides qu'en réalité, et il faut donc effectuer une deuxième correction de balance des blancs après capture. Voir ci-dessous l'image originale en haut (avec préréglage de balance sur l'APN), et sa correction par ST en bas (deuxième balance des blancs):



Donc, première conclusion: ne jamais régler son APN avant capture en faisant un préréglage de la balance des blancs sur le diffuseur éclairé, sans film.


2) En choisissant pour nos transfert une ampoule dont la t° de couleur est de 4000°K, on s'écarte de 650°K de la t° de référence, vers le froid. Avec une ampoule de 3000°K, l’écart n'est que de 350°K vers le chaud. Je suppose ici, évidemment, que les indications des fabricants sur la t° de couleur de leurs lampes sont fiables !

J'ai donc acheté une ampoule de 3000°K et ai procédé à des essais comparatifs que voici :

avec ampoule LED XanLite Evolution Spot 4,8 W 230 lumens blanc neutre 4000°K :




avec ampoule LED SYLVANIA RefLED MR16 V3 5,5W 345 lumens blanc chaud 3000°K :



Pour ces deux images, la ligne du haut est l'image originale capturée sans préréglage de balance des blancs ; pour la ligne du bas : colonne de gauche = pas de correction couleur, colonne du milieu = correction par ST de la balance des blancs à 20%, colonne de droite = correction par ST de la balance des blancs à 50%.

On constate qu'avec l'ampoule de 4000°K, il ne faut qu'une balance des blancs à 20% pour avoir le même résultat qu'avec la lampe de 3000°K avec une balance des blancs à 50%. Le rendu que je préfère avec 4000°K est la balance à 50%.

Donc, deuxième conclusion : la lampe avec une t° de couleur de 4000°K fournit le rendu final le plus proche de la réalité, malgré l'écart de t° plus important par rapport à la référence de 3350°K qu'avec la lampe 3000°K.

Cela confirme bien notre (bon) choix du 4000°K à tous les trois : stef44, pingouin, et moi. Bien sûr, la lampe à la température de couleur idéale serait celle pour laquelle aucune correction de balance des blancs ne serait nécessaire.

Et enfin troisième conclusion : du fait qu'on ne trouve pas, dans le commerce, de lampe avec une t° de couleur qui compense parfaitement les préaccentuations des pellicules (qui ne sont peut-être pas toutes identiques), il est indispensable de réaliser une correction de la balance des blancs après capture.

J'espère que cette contribution va enrichir le savoir-faire commun !



_________________
Dani


Dernière édition par dani75 le Sam 10 Juin 2017 - 15:38; édité 1 fois
Revenir en haut
Gelinox


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 200
Localisation: Suisse
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Sam 10 Juin 2017 - 15:28    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

Merci pour le retour de tes essais.

Mais je suis toujours surpris de la différence d'apparence entre un film projeté avec un projecteur sur un écran et le même film après numérisation.
Un vrai film projeté à l'ancienne a des couleurs très saturées et un équilibre des couleurs qui peut varier (type de pellicule, exposition, conservation, sans doute aussi le type d'ampoule du projecteur lui-même, etc..).
Et aussi une quasi absence de grain...mais c'est autre chose.

Après, il y a deux choix possible, soit être au plus prêt de l'apparence du sujet d'origine et rétablir des couleurs que l'on pense naturelles, soit essayer de conserver l'apparence de la pellicule projeté.
Dans le deuxième cas, il faudra accepter une saturation plus forte et un équilibre des couleurs pas toujours "video compatible".

Perso, j'ai un petit faible pour la conservation de l'apparence du film projeté...


_________________
@+
Gelinox
http://vimeo.com/user15168846

----------------------------------------------------------


Revenir en haut
dani75


Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2014
Messages: 167
Localisation: Paris-(plage)
Masculin
Point(s): 2

MessagePosté le: Sam 10 Juin 2017 - 16:38    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

Bonjour Gelinox
A mon avis, nos outils de correction après capture permettent de répondre aux deux cas, l'essentiel étant bien sûr de préserver les images en s'affranchissant du support auto-dégradable qu'est la pellicule. Il est clair que l'écran de projection participait aussi au rendu final, et que l'ODO change la donne.
Je n'ai jamais fait l'essai, mais il serait amusant de capturer un film en ODO, puis de le projeter sur écran comme avant, tout en comparant sur écran TV ou ordi, et en corrigeant la vidéo capturée pour obtenir un rendu identique. Je suis persuadé que c'est faisable.
Si quelqu'un veut essayer, ce serait très intéressant, perso je n'ai pas le temps.
_________________
Dani


Revenir en haut
dani75


Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2014
Messages: 167
Localisation: Paris-(plage)
Masculin
Point(s): 2

MessagePosté le: Jeu 15 Juin 2017 - 23:10    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

Bonjour à tous

J'ai écrit plus haut :
dani75 a écrit:

la lampe à la température de couleur idéale serait celle pour laquelle aucune correction de balance des blancs ne serait nécessaire.



Tout cela m'amène à penser que les films avec lesquels je travaille devraient être projetés avec une lampe dont la température de couleur ne serait finalement, ni le 3350°K des lampes de projection (finalement, désolé Jojonase !), ni le 3000°K des lampes LED "blanc chaud", ni le 4000°K des lampes LED "blanc neutre", mais une température supérieure à 4000°K - vers 5000°K peut-être.

J'ai trouvé ici deux intéressants articles qui parlent des caractéristiques des pellicules "lumière du jour", lesquelles sont probablement celles dont je dispose : http://philippe.balladur.free.fr/Fiches_techniques/Temp_couleur_BdB.htm et http://wwwfr.kodak.com/global/fr/consumer/pictureTaking/choosingFilms/chosF…
D'après cet article, ce type de pellicule serait équilibré à 5500°K, ce qui signifie qu'il fallait éclairer le sujet avec une source de cette t° de couleur pour obtenir un résultat naturel.

Du coup, j'essaierais bien un transfert avec une lampe de cette température de couleur.
Quelqu'un aurait-il cela en magasin ?
_________________
Dani


Revenir en haut
jcgrini
Fondateurs

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2008
Messages: 6 012
Localisation: NICE
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Ven 16 Juin 2017 - 06:14    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

dani75
pendant mes essais avec une Lampe Led de couleur, j'ai remarqué qu'un jour sur l'autre je n'obtenais pas toujours la même balance des blancs . (sur même la pellicule).

ce qui me ferait dire que la température de lumière est celle qui permet à ta caméra de réussir la meilleure balance des blancs.


_________________
@+
Jean Claude
http://vimeo.com/5251678
http://letransfertpellicule.free.fr/
----------------------------------------------------------


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gargamel
Fondateurs

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2008
Messages: 1 795
Localisation: Bretagne
Point(s): 0

MessagePosté le: Ven 16 Juin 2017 - 08:20    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

Bonjour,

J'utilise depuis 2010 une LED de chez Fälker, pas donnée mais parfaite pour moi,
- vendue pour 5500°K (la cam est aussi réglée sur 5500°K), 3W, commande extérieure de lmuminosité;
- mais apparemment leur site (www.telecine.de) ne propose plus que des 4000°K, 5 ou 10W...
Cela dit, ils sont joignables.
_________________
@+
Gargamel
http://vimeo.com/user3885557/videos


Revenir en haut
Gelinox


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 200
Localisation: Suisse
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Ven 16 Juin 2017 - 08:49    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

 
Citation:
 D'après cet article, ce type de pellicule serait équilibré à 5500°K, ce qui signifie qu'il fallait éclairer le sujet avec une source de cette t° de couleur pour obtenir un résultat naturel.

Les lampes des projecteurs étaient d'une puissance de ~100W (entre 70w et 150w), pure hypothèse de ma part, mais traversée par une lumière aussi forte, la pellicule filtre de manière peut-être différente...
Maintenant avec nos diodes, la température est donnée pour la tension d'origine. Si on réduit cette tension pour ne pas surexposer la capture, on obtient une lumière plus chaude.
J'ai aussi remarqué qu'une diode de 5000° ne suffit pas, il me faudrait une lumière encore plus froide.


_________________
@+
Gelinox
http://vimeo.com/user15168846

----------------------------------------------------------


Revenir en haut
Stef44


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2014
Messages: 409
Localisation: Loire Atlantique
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Ven 16 Juin 2017 - 12:42    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

Personnellement, je viens de passer d'une lampe 2700K(4w) à une 4000K(10w). Je me suis aperçu d'une chose, c'est que le fait de capturer dans une lumière non "blanche" fait disparaitre des détails (les motifs bleus d'un rideau par exemple...). Mais parallèlement, ça diminue aussi le grain, et du coup,  pour ce que j'en ai testé, 4000K est un très bon équilibre. (sachant que je ne suis pas exactement en odo...).
Tout ça pour dire à quel point ce paramètre me semble de plus en plus capital (la lampe je veux dire).
Bon, par contre ma cam est peut-être plus limitée que les vôtres pour ce qui est du réglage des couleurs (mais en raw je m'en fous un peu). Mais même en raw, les détails disparus dont je parle ci dessus n'étaient pas dispo, donc nos yeux sont sans doute la seule source fiable pour évaluer la qualité avec précision. Pour ma part je fais régulièrement un test  projection/ tv . Je trouve souvent la projection supérieure en qualité, mais sans être capable de savoir pourquoi... (je ne fais pas d'arrêt sur image en projection vu que c'est la lampe d'origine...)


Revenir en haut
dani75


Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2014
Messages: 167
Localisation: Paris-(plage)
Masculin
Point(s): 2

MessagePosté le: Ven 16 Juin 2017 - 13:40    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

Ah Ah ! On progresse.

Merci à Jean-Claude de m'avoir fait prendre conscience que sur mon APN (comme peut-être sur bien d'autres...) la balance des blancs n'est pas débrayable !!!
jcgrini a écrit:

pendant mes essais avec une Lampe Led de couleur, j'ai remarqué qu'un jour sur l'autre je n'obtenais pas toujours la même balance des blancs . (sur même la pellicule).
ce qui me ferait dire que la température de lumière est celle qui permet à ta caméra de réussir la meilleure balance des blancs.



Sur mon APN Nikon, le réglage par défaut de la balance des blancs est "AUTO", sinon il existe un réglage manuel dans lequel il faut faire l'acquisition d'une zone déclarée "blanche", et des réglages prédéterminés comme "ampoule incandescence", "nuageux", "coucher de soleil"...
Et donc, du coup, en AUTO, il doit exister une t° de couleur de référence pour que l'APN fasse sa balance. Tout comme pour la balance automatique d'Avisynth utilisée dans ST en corrections après capture (il s'agit du paramètre "autowhite" de la fonction ColorYUV()), pour laquelle il doit bien exister un "blanc de référence".

La balance de l'APN n'étant pas débrayable, mon objectif est de ne pas avoir à activer la balance d'Avisynth() après la capture.

Par contre, je ne comprends pas encore bien la corrélation de tout cela.

Et Gelinox a dit :
Gelinox a écrit:


 J'ai aussi remarqué qu'une diode de 5000° ne suffit pas, il me faudrait une lumière encore plus froide.



Je suis entièrement d'accord avec toi, mais il semble que la lumière froide ne soit pas du tout à la mode (ça se comprend), donc je crains de ne rien trouver dans ces températures en matière d'ampoule à LED. Je me demande s'il ne faudrait pas travailler avec l'ancien système évoqué par Jean-Claude pour trouver la t° de couleur qui ne provoque aucune correction de balance après capture.
_________________
Dani


Revenir en haut
leon


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2008
Messages: 1 091
Localisation: Belgique/Hainaut
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Ven 16 Juin 2017 - 14:09    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

Bonjour à tous.


J'avais déjà présenté ces quelques essais, un peu similaire aux vôtres.


http://letransfert.soforums.com/t235-Influence-de-la-puissance-de-la-source…


Léon.


Revenir en haut
dani75


Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2014
Messages: 167
Localisation: Paris-(plage)
Masculin
Point(s): 2

MessagePosté le: Ven 16 Juin 2017 - 14:29    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

Bonjour Léon, et merci de nous avoir redonné ce lien.
Mais comme dit Gelinox :
Gelinox a écrit:

 Maintenant avec nos diodes, la température est donnée pour la tension d'origine. Si on réduit cette tension pour ne pas surexposer la capture, on obtient une lumière plus chaude.

Il est donc probable qu'en faisant varier la puissance de ton éclairage à LED, tu aies également fait varier la t° de couleur.
Pour ma part, la tension de la lampe est fixe, c'est le 12v généré pour la lampe halogène d'origine de mon DX87 Magnon.
_________________
Dani


Revenir en haut
leon


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2008
Messages: 1 091
Localisation: Belgique/Hainaut
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Ven 16 Juin 2017 - 16:32    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

Bonjour dani75.


Ce sont quelques essais avec la led car mon éclairage préféré est la lampe à halogène.
J'avais posté également des images qui montre une même image super 8 avec un éclairage à led et un éclairage à halogène, je suis vite revenu à la lampe halogène car certaines nuances de couleurs étaient complètement faussées avec la LED.


Mais depuis, les leds ont certainement évolués.
Je pense même qu'ils ont du prendre une autre référence de température de couleur à cause de la mauvaise de la led, donc c'est peut-être pour cela que l'on trouve maintenant des leds avec un IRC supérieur.


Une autre petite infos de comparaison ici........


https://www.focus-numerique.com/comprendre/dossiers/la-temperature-de-coule…


Léon.


Revenir en haut
dani75


Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2014
Messages: 167
Localisation: Paris-(plage)
Masculin
Point(s): 2

MessagePosté le: Ven 16 Juin 2017 - 17:01    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

Merci Léon pour tes indications. Tu travailles en ODO avec lampe halogène ? Avec quelle puissance ?
Ton lien est super-intéressant, il laisse entrevoir la possibilité d'intercaler un filtre judicieusement choisi pour "refroidir" un peu la source à LED de 4000°K.
Pour l'instant, je vais conserver encore, dans mon mode opératoire, la balance des blancs à 50% en correction par défaut après capture. C'est le plus simple.
_________________
Dani


Revenir en haut
Gelinox


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 200
Localisation: Suisse
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Ven 16 Juin 2017 - 18:07    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

Ca vaut ce que ça vaut...voici quelques observations :

En mettant le gain électronique sur 0db et en bloquant l'ouverture sur sa valeur optimale, j'ai observé une modification de la netteté en faisant varier (pas trop quand même) l'intensité de l'éclairage.
Avec un éclairage plus lumineux, les contours des graduations de la mire sont plus nets.
Avec cette pratique et en diminuant le temps d'exposition, je n'ai pas noté de surexposition des blancs.
Autre avantage, en éclairant plus fortement on diminue le grain.

Autre observation, la pellicule noir et blanc pose moins de problème. Elle est souvent plus net. Pourquoi ???  

Comme le disait Dany75, moi aussi je n'arrive pas à la qualité du film projeté "à l'ancienne".
Ces pellicules sont faites pour être traversées par des lumières très fortes, avec nos numérisations on éclaire faiblement.
En éclairant fortement, on crée peut-être un "mix" de tous ces pixels qui gomme les imperfections.
A moins que notre persistance rétinienne fonctionne différemment en projetant "à l'ancienne". 
_________________
@+
Gelinox
http://vimeo.com/user15168846

----------------------------------------------------------


Revenir en haut
dani75


Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2014
Messages: 167
Localisation: Paris-(plage)
Masculin
Point(s): 2

MessagePosté le: Ven 16 Juin 2017 - 21:39    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

Pas simple tout cela, en effet. Il n'y a qu'à lire l'article suivant pour s'en convaincre : https://fr.wikipedia.org/wiki/Persistance_rétinienne.
Voici mes réflexions (j'essaie juste d'être logique) :
Tu dis :
Gelinox a écrit:


Ces pellicules sont faites pour être traversées par des lumières très fortes, avec nos numérisations on éclaire faiblement.


Certes, mais en ODO on compense la faiblesse de l'éclairage par la grande sensibilité du récepteur dans l'APN. Du coup, y a-t-il vraiment une différence ?
Ou alors cela signifierait que la pellicule ne se comporterait pas linéairement en fonction de la lumière qui la traverse. Ce serait embêtant pour les contrastes, qui ne seraient donc pas bien rendus avec une lumière trop faible. Est-ce vraiment le cas en ODO avec ampoule à LED ? Au vu des essais de Léon, je ne pense pas.

Tu dis aussi :
Gelinox a écrit:


Autre avantage, en éclairant plus fortement on diminue le grain.
En éclairant fortement, on crée peut-être un "mix" de tous ces pixels qui gomme les imperfections.
 


Le grain est sur la pellicule. Est-ce que ce ne serait pas plutôt à cause de la très bonne définition de la capture sur APN, avec un tas de pixels qui captent trop bien les contours des grains de la pellicule ? Le problème serait ainsi reporté au visionnage de la vidéo par l'opérateur sur des écrans haute définition eux-aussi, qui montreraient tous les défauts qu'avant on ne percevait pas. Et puis aussi, sur l'écran "à l'ancienne" on a une couche réfléchissante un peu granuleuse (comme du papier de verre) pour augmenter le rendement ; est-ce que l’œil, distrait par l'aspect granuleux, ne serait pas plus tolérant au grain de la pellicule ?

Au fait, je n'ai jamais dit que je n'arrivais pas à la qualité du film projeté "à l'ancienne". En fait, je n'en sais rien, parce qu'en projection je n'arrêtais presque jamais le film sur image, et donc je n'avais pas souvent l'occasion d'examiner le grain de l'image, contrairement à ce que je fais maintenant en vidéo (notamment en corrections post-capture). De plus, tous mes films sont en 8, filmés avec une caméra relativement bas de gamme (Eumig Servomatic). A vu de nez, après corrections post-capture, le résultat vidéo est meilleur qu'en projection classique, car je sens que je m'immerge plus facilement dans le sujet. En revanche, pour être au plus près du résultat "classique" (notamment le rendu des couleurs), je pense que certains réglages de correction post-capture, que je présume faisables, sont nécessaires pour y arriver. Par exemple, pour gommer le grain, nous avons différentes fonctions disponibles, mais après c'est une question de dosage, et cela dépend de l'opérateur comme il a souvent été dit sur ce forum.
_________________
Dani


Revenir en haut
Gelinox


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 200
Localisation: Suisse
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Sam 17 Juin 2017 - 08:11    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

Bonjour dany75,

Pour résumer, je rappelle juste que l'on parle de la différence de qualité entre la projection d'un film et sa numérisation, vu sous l'angle de l'éclairage...

Si on fait abstraction pour l'instant de l'écran et du capteur et que l'on se focalise sur la pellicule, je pense effectivement qu'il y a une différence de rendu entre une projection à ~100w et une "capture" de l'image à 5W ou 10W.
La linéarité du comportement de la pellicule n'entre (à mon humble avis) pas en jeu. 
J'imagine donc, qu'augmenter la puissance lumineuse favorise ce "rebond" ou cette diffusion des rayons lumineux et homogénéise le rendu.
Les travaux de Léon ne me semble ni soutenir, ni contredire cette affirmation.

Concernant le grain:
Je ne crois pas que la meilleure définition des capteurs apn soit la cause de l'apparition du grain sur nos numérisations.
Je pense que l'intensité plus faible de l'éclairage en est la raison.
Les pellicules ont du grain, c'est un fait, mais la persistance rétinienne "gomme" ce défaut à la projection et sans doute aussi l'intensité de l'éclairage plus violent (effet rebond).
Pour voir ce grain lors d'une projection classique, il suffit de faire un arrêt sur image.
Lors de cet arrêt, les projecteurs diminuent la luminosité de l'ampoule pour ne pas griller le film.
On a donc deux effets cumulés, d'une part la persistance rétinienne qui ne joue plus son rôle, puisque le film est arrêté, et d'autre part une diminution de la luminosité.
Lors de cet arrêt, on voit du grain apparaître à l'image.
(Et aussi une baisse de la netteté, sans que j'aie d'explication sur ceci)

Concernant la texture de l'écran qui modifierait la perception de ce grain:
Au vue du paragraphe précédent, la texture de l'écran ne gomme pas cette apparition du grain.
De plus, mes essais ont été effectués au fil du temps, sur un fond blanc uni (panneau), sur un écran de cinéma blanc et granuleux, mais aussi sur un écran gris plus lisse à la couleur alu.

Pour avoirs numérisés tant bien que mal des centaines de films de tous formats, mes numérisations bruts sans post-traitement sont souvent moins net (pourquoi ???) et l'image moins propre que l'apparence du même film projeté.
Sur ces précédentes constatations, j'ai fait machine arrière et testé à nouveau la capture à la projection, mais je ne suis pas arrivé à obtenir une netteté suffisante.
Par contre les couleurs et le "look" me plaise plus qu'une capture ODO.

Une autre piste que j'aimerais tester (si quelqu'un à déjà essayé ?) est la projection directement sur un support extrêmement fin (par ex. film plastique, solar ou autre...)


_________________
@+
Gelinox
http://vimeo.com/user15168846

----------------------------------------------------------


Revenir en haut
dani75


Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2014
Messages: 167
Localisation: Paris-(plage)
Masculin
Point(s): 2

MessagePosté le: Sam 17 Juin 2017 - 09:18    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

Bonjour Gelinox, bonjour à tous

Un petit complément à l'arrêt sur image en projection classique : il doit y avoir plusieurs techniques pour protéger le film. J'ai ouvert seulement deux modèles différents dans ma vie, et sur les deux le projecteur ne diminuait pas l'intensité de l'ampoule, mais intercalait automatiquement un "écran" de protection entre l'ampoule et le film.  Sur mon ancien Eumig P8, c'était une plaque de verre filtrante, sur mon Magnon DX c'est une espèce de grillage épais avec comme une structure nid d'abeille. Possible que cela intervient dans la perception visuelle finale.
Beaucoup de questions, et encore peu de réponses.

Pour ma part, je suis étonné par ta conviction qu'il apparaitrait du grain sur nos numérisations, qu'on ne verrait pas en projection classique (hors arrêt sur image).
Les autres contributeurs de ce fil : quel est votre avis ?

On a un peu dérivé de nos histoire de température de couleur, mais c'est intéressant.
_________________
Dani


Revenir en haut
leon


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2008
Messages: 1 091
Localisation: Belgique/Hainaut
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Sam 17 Juin 2017 - 10:07    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

Bonjours à vous tous.


En réponse à dani75, non je ne capture pas en ODO mais avec le condensateur et même des essais avec le doublet à deux lentilles de 125 mm / 3D suite au descriptif de Jojonas.
Mais d'ici peu, je devrais pouvoir passer en ODO suite a avoir trouvé l'objectif qui va bien.
Comme éclairage actuel avec le condenseur, c'est une halogène de 20 watts.


J'avais moi aussi fait un comparatif entre la projection directe sur écran et sur la capture mais après traitement avec Neat-vidéo et mon étonnement de constater la capture (traitée) meilleure que la projection directe.


Voici la comparaison entre une capture avec led et capture halogène en veillant être à même ouverture.......





A gauche avec LED et Halogène à droite.


Léon.


Revenir en haut
Gelinox


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 200
Localisation: Suisse
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Sam 17 Juin 2017 - 10:28    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

Léon
....Comparaison intéressante...

Dani
Je parle de comparaison avec une capture numérique brute, sans post-traitement et une projection "live"
Et il est difficile d'en apporter la preuve matérielle, photographier un écran n'apporterait rien.

Petite précision, si la pellicule est sous-exposée (intérieur + pas d'éclairage d'appoint), dans cette condition le grain est très apparent, même à la projection.
Mais dans ce cas-là, on rejoint la condition "éclairage insuffisant"
Il est vrai aussi que le 8mm est le format le plus difficile à numériser, l'image est toute petite et il faut donc l'agrandir plus, d'où une montée du grain plus rapide.
De plus j'ai constaté sur des pellicules 8mm couleurs (qui sont en générale plus anciennes), une netteté déficiente sur tous les plans et un grain très présent...j'imagine que cela pourrait-être du au vieillissement de la pellicule.
En fait, en 8mm la qualité est plus variable que dans d'autres formats, il y a de l'excellent et du très mauvais.
En Super8 ces différences apparaissent moins, est-ce que l'émulsion était de meilleure qualité ?!?

L'avis des autres contributeurs m'intéressent aussi !
_________________
@+
Gelinox
http://vimeo.com/user15168846

----------------------------------------------------------


Revenir en haut
dani75


Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2014
Messages: 167
Localisation: Paris-(plage)
Masculin
Point(s): 2

MessagePosté le: Sam 17 Juin 2017 - 14:07    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

Gelinox

Je peux peut-être apporter une réponse à la mauvaise netteté en 8mm :
Gelinox a écrit:


De plus j'ai constaté sur des pellicules 8mm couleurs (qui sont en générale plus anciennes), une netteté déficiente sur tous les plans et un grain très présent...j'imagine que cela pourrait-être du au vieillissement de la pellicule.



En fait, les caméras 8 mm de l'époque ne disposaient pas de l'autofocus ! L'optique était conçue pour être "passe-partout" sans mise au point, avec une distance focale très courte ce qui donnait des flous pour les sujets à certaines distances. En super 8... je ne sais pas.
_________________
Dani


Revenir en haut
Gelinox


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 200
Localisation: Suisse
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Sam 17 Juin 2017 - 15:44    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

A ma connaissance, les camera Super8 autofocus étaient extrêmement rare, je n'en connais que deux modèles, mais il en existe peut-être d'autres.
L'écrasante majorité des caméras Super8 étaient à réglage manuelle.

Quand aux objectifs des caméras 8mm, ils nécessitaient une mise au point (malheureusement).


_________________
@+
Gelinox
http://vimeo.com/user15168846

----------------------------------------------------------


Revenir en haut
dani75


Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2014
Messages: 167
Localisation: Paris-(plage)
Masculin
Point(s): 2

MessagePosté le: Sam 17 Juin 2017 - 15:54    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

La caméra Eumig Servomatic 8mm des années 60 n'avait strictement aucun réglage de netteté.
Ce qui ne veut pas dire que tous les modèles de cette époque étaient dans le même cas, mais je présume que beaucoup l'étaient.
_________________
Dani


Revenir en haut
dani75


Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2014
Messages: 167
Localisation: Paris-(plage)
Masculin
Point(s): 2

MessagePosté le: Mar 20 Juin 2017 - 21:00    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

Bonjour à tous
Bon, on reprend.
Une question pour tous : pour une capture en ODO, la lampe halogène 20W n'est-elle pas à exclure pour éviter de brûler les capteurs du caméscope ou de l'APN ?
Une autre pour Léon : ton essai comparatif LED/halogène est bluffant, ton ouverture est la même, mais es-tu certain certain que la mise au point du caméscope ou de l'APN était identique sur tes deux essais ?
A+
_________________
Dani


Revenir en haut
leon


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2008
Messages: 1 091
Localisation: Belgique/Hainaut
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Mer 21 Juin 2017 - 10:51    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

Bonjour à tous.


dani75, question puissance d'une lampe halogène, j'ai même travaillé avec une de 35 watts, mais en mode condenseur et double dépolis.


Pour l'essai halogène/LED, j'ai bien sûr veillé a ce que l'ouverture soit la même.
Pour la mise au point, je confirme aussi d'ailleurs, je ne capture que la mise au point bloquée.


Bien sûr, reste a voir la température de couleur de la led (led de 5 watts)


Même si on obtient de bons résultats avec les led, le spectre n'est pas continu comme avec une halogène et je ne suis pas prêt de passer à la led, c'est mon point de vue.


Léon.


Revenir en haut
dani75


Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2014
Messages: 167
Localisation: Paris-(plage)
Masculin
Point(s): 2

MessagePosté le: Mer 21 Juin 2017 - 21:14    Sujet du message: Température lampe Répondre en citant

Léon,

Sur tes deux images ci-dessus, on voit que celle capturée avec éclairage LED a des tons plus chauds (le mur et les gravillons sont gris-roses) que l'autre avec éclairage halogène. Je présume donc que la t° de couleur de ton ampoule LED était plus basse (celle fournissant une lumière chaude descendent à 2600-2700°K) que l'halogène (3350°K). Aujourd'hui on utilise plutôt 4000°K, mais ce qui semble nécessiter une balance des blancs en sortie, ou la solution Gargamel avec 5500°K (malheureusement plus disponible) mais qui pourrait éviter la balance des blancs. J'ai noté une 3° solution avec LED 4000°K et filtre, à essayer.

Par ailleurs tu dis vouloir te lancer dans des essais de capture ODO. Question puissance d'éclairage, je suppose qu'il en faudra moins à cause de la moindre déperdition de lumière en ODO, et pour éviter de brûler les capteurs. Comment comptes-tu t'y prendre pour l'éclairage, est-ce que tu vas essayer avec une lampe halogène ? Quelle puissance, pour travailler dans la plage d'ouverture recommandée ?
_________________
Dani


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:42    Sujet du message: Température lampe

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Transfert Pellicule... Index du Forum -> TRANSFERT PELLICULE SUPER 8 (Forum Public) -> Eclairage Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com