Le Transfert Pellicule... Index du Forum

Le Transfert Pellicule...
Méthode de transfert Pellicule : 8 mm - Super 8 - 9,5 mm - 16 mm - Projecteur - Condenseur - Camescope - Optique...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

transfert par projection et OdO

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Transfert Pellicule... Index du Forum -> TRANSFERT PELLICULE SUPER 8 (Forum Public) -> Transfert sans Condenseur
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dominique LEBLANC


Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2016
Messages: 22
Localisation: moselle
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Sam 28 Juil 2018 - 19:26    Sujet du message: transfert par projection et OdO Répondre en citant

Bonjour à tous les transféreurs amateurs,


Depuis deux ans que j’ai commencé à transférer, je ne me suis jamais décidé à investir dans du matériel performant craignant de plus mauvais résultats que ce que m’ont donné mes premiers « vrais » essais de transfert par la méthode « projection ».
Le matériel dont je dispose est le projecteur de mon père, un Heurtier P6-24B, et un APN Panasonic Lumix FZ 200.


Pour en arriver au point où je suis, j’ai trouvé beaucoup d’aide et de renseignements sur le site et le Forum « Le Transfert Pellicule », je n’ai rien inventé, j’ai seulement appliqué et adapté à mon cas les conseils des transféreurs.
Le but étant pour moi de conserver des souvenirs de famille, non d’obtenir des images « parfaitement léchées », copie conforme aux originaux.


Je pense que sur le Forum, d’autres personnes sont dans mon cas et que mon retour d’expériences pourrait leur être de quelque utilité.


Dominique Leblanc


La modification du projecteur
Quelque-soit la méthode, il faut modifier la vitesse du projecteur.
J’ai opté pour une vitesse de 16,66 images/seconde, tous mes films ayant été tournés à 18 i/s muets.
En premier lieu, j’ai placé un bandage en silicone autour de la poulie d’entrainement (grande poulie – ça passe au mm -), cela ne marchait pas mal (plus d’effet Flicker), mais le bandage avait tendance à être chassé par la courroie et il fallait sans cesse le replacer. Je pense que cette adaptation pourrait être améliorée et fonctionner.
Mais finalement, j’ai remplacé la poulie moteur (petite poulie) par une poulie à diamètre variable achetée chez Van Eck video-services (Pays-Bas)- env. 40 € avec le port
Le réglage de cette poulie avec un compte-tour optique est très délicat et doit se faire « à chaud » avec un film chargé dans l’appareil  (on mesure sur le débiteur de film supérieur : 1 tour = 1 image). Je dois dire qu’on ne parvient pas exactement à 16,66 i/s. c’est moins ou plus suivant les moments (température ? variations de tension du réseau ? A cause de la courroie ?).
Mais le but est de supprimer l’effet flicker, peu importe s’il y a quelques variations du moment qu’elles ne sont pas visibles.
Je me suis également procuré un presseur à rubis (45€) pour limiter les pertes de mise au point et le fameux effet de « pompage » dus à certaines séquences dont les films sont quelque peu gondolés.
J’ai aussi remplacé l’objectif qui était endommagé par le même en bon état trouvé d’occasion (30 €).


Le pré-réglage de l’Appareil Photo Numérique
Pour « synchroniser » l’APN avec le projecteur, j’ai choisi l’option « vidéo M  (manuel) » et réglé l’obturateur à 1/50e de seconde.
J’ai laissé l’exposition en automatique, mais corrigée manuellement à moins 1,5 (3 crans en moins).
Pour la mise au point il faut la régler en manuel (position MF du bouton sur l’objectif) .
Pour l’enregistrement, j’ai choisi Full HD (1920 x 1080 pixels) option AVCHD FSH.
J’ai aussi acheté un adaptateur secteur afin de laisser l’APN en place et ne pas être obligé de tout défaire mes réglages de positionnement pour recharger la batterie (env. 25€ chez Amazon)..
De même la copie sur l’ordinateur se fait par le câble USB afin de ne pas sortir la carte SD de l’appareil.
 
Les captures en OdO
Pour capturer en OdO j’ai substitué l’objectif du projecteur par un objectif Heidosmat 85 mm que j’ai acheté sur e-Bay (30€) et modifié comme décrit par Gasel sur le site.
J’ai remplacé la lampe du projecteur par une lampe LED à miroir GU 5,3 12 Volts 345 lumens, 4000K (5/7 € chez Leroy-Merlin) alimentée séparément pour pouvoir faire la mise au point sur une image fixe, en ayant intercalé un diffuseur constitué de 4 épaisseurs de feuilles de papier imprimante entre la lampe et le film, ce qui donne une ouverture de diaphragme moyenne de 5,6 selon les films (ne pas dépasser 8).


Le zoom sera réglé à 19x ou 20 x pour avoir une image plein écran.


La mise au point se fait comme décrit par ailleurs sur le forum, manuellement dans un premier temps en réglant l’APN sur infini, puis réglant l’objectif du projecteur pour avoir une image nette.
Dans un deuxième temps on ajuste avec le bouton Focus de l’APN au moment où on lance le film.


Mais cette méthode présente des difficultés qui font que les captures sont plus ou moins aléatoires. La mise au point est laborieuse du fait des difficultés d’alignement (objectif bricolé), du petit écran de l’APN et qu’il n’est pas possible avec cet APN d’avoir un retour direct sur moniteur ; lors de la capture, des poussières ou poils gênants peuvent ne pas être repérés si bien qu’on se retrouve souvent avec toute la séquence capturée légèrement floue ou avec des poussières et donc bonne à jeter. De plus, j’ai remarqué que beaucoup de rayures virent au bleu cyan et de ce fait deviennent très visibles (à cause de la lampe 4000K ? – lumière trop froide ? Pourtant les couleurs sont bien rendues).


Les captures par projection
Je suis donc finalement revenu à la méthode « capture par projection » avec laquelle j’obtiens quasiment le même résultat qu’avec mes meilleurs OdO, mais dont les réglages sont plus aisés ; le film est légèrement, très légèrement moins contrasté. Mais cela peut se corriger au montage.
Seul point délicat, les blancs peuvent parfois être un peu « brûlés ». Attentions aux robes de mariées !
Il faudra réduire un peu plus l’exposition. Ce problème existe aussi en moindre mesure en OdO.


Evidemment, on travaille dans le noir complet.


Voici la procédure :
Projection sur un bristol mat placé à 1,24 m du nez de l’objectif de projection.


Zoom de l’objectif d’origine du projecteur le plus grand possible, ce qui donne une image projetée de 38 x 27,5 cm. permettant de maîtriser une bonne mise au point sur l’écran.


Placement de l’APN juste devant le projecteur, presque dans l’axe vertical, juste au-dessus de l’objectif.
Zoom de l’APN 3x. Mise au point manuelle (position MF du bouton sur l’objectif), puis mise au point par le bouton focus au moment du lancement du film. Le nez de l’objectif de l’APN étant alors à 1,10 m. de l’écran.
Lors de la capture je rogne un peu le haut et le bas de l’image (à peu près la moitié de la partie arrondie) car j’ai opté pour un rendu après montage au format 16/10e ,ça donne un air un peu plus moderne. En outre si quelque poussière vient se loger là, on ne la voit pas (tant pis pour les puristes qui tiennent à garder toute l’image !).


Je pince aussi légèrement le film avec un chiffon doux (le chiffon à lunettes) pour éliminer les poussières, ça marche assez bien.
Bien entendu, le couloir du presseur ainsi que les débiteurs de film doivent être maintenus parfaitement propres et nettoyés avant chaque capture.


Le traitement après capture
Je recommande de traiter tous les films capturés avec le logiciel de Gilles et Roland "Film 9" sous Windows . On le trouve aisément sur le Forum et sur le site « le transfert pellicule ».

D’une part parce-qu’il rétablit la vitesse d’origine du film, et d’autre part apporte des améliorations notables. Les traitements sont longs, mais ça vaut le coup.


Pour ma part, sauf exception, je ne traite ni les couleurs ni le grain, par contre je garde la netteté, la stabilisation et le nettoyage.


Si nécessaire, on pourra toujours corriger un peu plus avec le logiciel de montage.
===


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 28 Juil 2018 - 19:26    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gargamel
Fondateurs

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2008
Messages: 1 824
Localisation: Bretagne
Point(s): 0

MessagePosté le: Dim 29 Juil 2018 - 09:11    Sujet du message: transfert par projection et OdO Répondre en citant

Bonjour DL, et merci pour ce retour d'expérience bien détaillé.
Je crois que la majorité des amateurs sont venus au transfert de la même façon : vouloir numériser proprement et transmettre ses films familiaux, la chance que nous avons d'avoir encore des images de bonne qualité (merci au Kodachrome) étant appelée à fondre avec les années, lentement mais sûrement.
Evidemment, chacun se trouve comme toi, à un moment ou à un autre, obligé de "faire avec" son matériel.
En tout cas, toutes tes options sont motivées, c'est un choix.

Concernant la visibilité des rayures en OdO, 2 éléments:
- On a discuté de cela sur le forum il y a bien longtemps, mais il peut y avoir intérêt à modifier la diffusion de la lumière dans le projecteur, les rayures étant plus ou moins visibles selon la façon dont elles sont éclairées. Michel de Fiston en parlait déjà dans son topo, mais on ne peut pas modifier grand chose sur le P6-24 lui-même; en revanche, tant pour le matériau du diffuseur que pour la position exacte +++ de la nouvelle lampe, il y a matière à bricoler  ;-)
- Le wet-gate. Le Film-O-Clean est très onéreux, et n'est peut-être même plus distribué en Europe (?). Reste à bricoler en s'en inspirant; ou bien à réaliser comme videoFred un petit bidule mouillant minimal pinçant le film juste avant le débiteur.
Indépendamment de cela, j'ai opté pour une ampoule à 5500°K; mais seul compte le résultat (si écran étalonné !).

Le retour à la méthode par projection a été trop décrié. Sans la pratiquer actuellement, je trouve très intéressante l'expérience que tu en as faite. Sans doute connais-tu déjà ce qu'en a obtenu "caraïbe" en 2015, évoqué sur le forum (et bien sûr sur le Repaire)...
https://www.youtube.com/watch?v=4kCnQVfzlxQ

Autrefois, les experts préconisaient pour l'écran un blanc ayant un certain pourcentage de gris dont je ne suis plus certain... (17% ?). Fiston recommandait du papier A4 pour imprimante, mais du type "couché" prévu pour de hautes résolutions. Actuellement, je crois que du papier mat pour impression photo doit bien convenir.

Ce serait bien si tu pouvais nous poster (ou mettre sur Vimeo) un petit exemple d'une capture, et/ou d'un clip final, ne serait-ce que quelques secondes.

Bravo en tout cas. Bonne continuation !
_________________
@+
Gargamel
http://vimeo.com/user3885557/videos


Revenir en haut
Dominique LEBLANC


Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2016
Messages: 22
Localisation: moselle
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Dim 29 Juil 2018 - 16:45    Sujet du message: transfert par projection et OdO Répondre en citant

Bonjour Gargamel,


Merci de ta réponse et de l’intérêt que tu portes à ceux qui s’essaient au transfert d’images.


Tout d’abord il me faut rectifier une erreur sur mon dernier message concernant la vitesse du projecteur P6-24B.
1 tour de débiteur = 1 seconde en vitesse normale soit 18 images pour 1 tour et non 1 image comme je l’ai écrit.


Merci pour tes renseignements concernant les rayures ; quelques autres produits sont proposés sur internet, mais je crains trop d’endommager mes pellicules en les appliquant. Tant pis, je garde mes rayures, elles seront ma contribution à l’esprit Super8.
Il y aussi des logiciels tel que PFClean ou Diamant, mais vu leur prix, c’est inenvisageable. D’autant qu’il faudrait aussi investir dans un matériel informatique puissant.
Gardons nos souvenirs tel quels, un peu éraillés, comme la pellicule….


Concernant la lampe du projecteur, comme je transfère par projection, j’utilise celle préconisée par le fabricant, à savoir lampe dichroïque 100W 12V. Si quelqu’un à une piste pour l’équivalence en LED, se serait sympa de me la communiquer, ça me permettrait de faire la mise au point sur une image fixe. Mais je ne suis pas certain que ça existe, j’ai déjà cherché….


Ce qu’a fait Caraïbe est très bien (je ne connaissais pas), surtout le piqué sur le visage des enfants. Personnellement je trouve que mes films ne sont pas aussi nets à ce niveau. Mais cela peut provenir de la qualité de la caméra supe8 car en projection ce n’est pas aussi net non plus. A l’époque nous étions plutôt équipés « gamme moyenne », voire « bas de gamme ». Pas de télémètre, réglage des distances « au pif ». heureusement il y avait de la profondeur de champ...


Quant à l’écran, j’avais essayé il y a quelque temps un écran gris. Cela n’avait pas été concluant. Sans doute trop gris.
Mais tu fais bien de m’en parler. Je vais tenter de retrouver quelque chose par-là.
Je pense que les blancs « cramés » et quelques halos autour, et même parfois une sorte de voile blanc sur la totalité de l’image pourraient en être améliorés.


Comme tu l’as suggéré, j’ai mis sur Viméo un extrait (2mn30) de plusieurs scènes de mon dernier montage de 30mn. A l’origine mes films sont muets. Je sonorise certaines scènes et ajoute une musique de fond.
Je l’ai converti en .mp4 720p. Mes films sont en mp2 1080p.
https://vimeo.com/282186003
Les remarques et conseils seront les bienvenus.


Merci encore
@+
DL.


Revenir en haut
jcgrini
Fondateurs

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2008
Messages: 6 171
Localisation: NICE
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Dim 29 Juil 2018 - 18:16    Sujet du message: transfert par projection et OdO Répondre en citant

Dominique LEBLANC

Bienvenue sur le forum. Merci de nous faire profiter de ton expérience.
Ton clip est pas mal. Il a été fait par projection donc.

Les couleurs impec, la stabilité impec.



_________________
@+
Jean Claude
http://vimeo.com/5251678
http://letransfertpellicule.free.fr/
----------------------------------------------------------


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Dominique LEBLANC


Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2016
Messages: 22
Localisation: moselle
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Dim 29 Juil 2018 - 19:17    Sujet du message: transfert par projection et OdO Répondre en citant

Oui tout a été fait par projection.
Merci pour ton appréciation et ton commentaire sur Viméo.
@ bientôt,
DL


Revenir en haut
Gargamel
Fondateurs

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2008
Messages: 1 824
Localisation: Bretagne
Point(s): 0

MessagePosté le: Dim 29 Juil 2018 - 19:21    Sujet du message: transfert par projection et OdO Répondre en citant

Re-, DL,

Vu le clip sur Vimeo: c'est déjà du bon travail, bravo !
Effectivement, les rayures ne sont pas majeures.

Pour tout le monde, le Super 8 a toujours péché par la médiocre qualité du presseur incorporé aux chargeurs en plastique (son parent, le Single 8 de Fuji, fonctionnait lui avec un presseur appartenant à la caméra, pouvant donc être usiné - et mis en fonction - avec plus de précision).- Cela peut explique parfois certains gags passagers sur nos films.- Mais avec le recul, tant pis, car rien n'a valu la pellicule Kodachrome en termes de rendu et surtout de vieillissement.
Cela dit, avec les mêmes chargeurs, c'est vrai, il y avait des différences de qualité entre les caméras, et leurs optiques. Perso j'ai commencé avec une Bauer, puis me suis "ruiné" pour une Nikon... et ne l'ai jamais regretté ;-))

Clin d'oeil en passant: actuellement se court la Golden Globe Race, tour du monde en solo à la voile, à l'ancienne, sans électronique; interdiction de tout camescope, iPhone etc... mais des caméras Super 8 si l'on veut. Extra !
http://goldengloberace.com

Pour revenir au clip, je suppose (sans plus; à comparer en réalité avec le rendu direct d'une projection sur écran) qu'il devrait être possible de renforcer un peu numériquement certaines couleurs, ainsi que la netteté. Effectivement, la stabilité est OK.
Mais, en me répétant, c'est déjà bien, rebravo !

A bientôt !

------------------------------

PS concernant "Caraïbe":
http://www.repaire.net/forums/discussions/film-super-8.270173/page-4#post-1…  et suivants.
- J'ai signalé cela dans un long fil dédié à Film9 (page 1,vers les 2/3 inférieurs)...
http://letransfert.soforums.com/t1086-FILM9-VERSION-2-Logiciel-de-Restaurat…

Rappel en 2017:
https://www.repaire.net/forums/discussions/scanner-de-pellicule-pour-films-…
Son écran:
https://www.repaire.net/forums/discussions/scanner-de-pellicule-pour-films-…
_________________
@+
Gargamel
http://vimeo.com/user3885557/videos


Dernière édition par Gargamel le Lun 30 Juil 2018 - 08:08; édité 2 fois
Revenir en haut
Jojonase
Fondateurs

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2008
Messages: 613
Localisation: Ile de France
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Lun 30 Juil 2018 - 00:32    Sujet du message: transfert par projection et OdO Répondre en citant

Dominique, bonjour


Je partage les avis exprimés plus haut : ton transfert est de bonne qualité. Je suis un indécrottable adepte de la méthode dite du condensateur (en remplaçant celui-ci par deux bonnettes achromatiques en doublet) mais j'ai gardé certains de mes transferts du début par projection. je les ai revus récemment et je les trouve meilleurs que je ne le pensais. J'utilisais un écran  gris au centre  dégradé vers un gris plus clair sur les bords afin de diminuer l'effet de halo. Pour le réaliser j'avais filmé, diaphragme fortement fermé, une surface blanche, ceci pour avoir une image exacte de la répartition de la lumière projetée par la lampe. J'en avais fait le négatif sur mon logiciel photo, en cherchant par tâtonnement le contraste le plus efficace. J'avais d'autre part choisi de réduire la distance pour avoir le maximum de lumière - et donc une ouverture mini du caméscope (pour augmenter  la profondeur de champ et la netteté) en dotant l'objectif du projecteur d'une bonnette d'une ou deux dioptries. Une bonnette en forme de ménisque de faible vergence n’entraîne aucune perte de netteté du fait que tous les rayons ont pratiquement une incidence nulle sur les dioptres. Pour la mise au point je faisais d'abord la mise au point du caméscope en manuel sur un fil très fin au contact de l'écran, film à transférer non chargé, puis mise au point film sur le moniteur par le dispositif propre au seul projecteur.


Petite remarque: tu écris que la modification de la vitesse du projecteur est obligatoire. Ce n'est pas exact. Les fameux battements de lumière proviennent de la différence des périodes de  présentation des images ciné et d'ouverture du diaphragme du caméscope. Si ce dernier est doté du dispositif "SynchroScan" permettant de faire varier la vitesse de la prise de vue on peut réaliser l'égalité de ces périodes en agissant sur la vidéo et non sur le projecteur.  A 18 i/s - 3 pales la période ciné est 1/54 s. Si on règle le caméscope sur 1/54 on obtient le même effet qu'en réduisant la vitesse du projecteur à 16,66, prise de vue au 1/50.


Revenir en haut
Gargamel
Fondateurs

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2008
Messages: 1 824
Localisation: Bretagne
Point(s): 0

MessagePosté le: Lun 30 Juil 2018 - 07:54    Sujet du message: transfert par projection et OdO Répondre en citant

Bonjour Jonas , vraiment heureux de te lire (le forum somnole depuis quelque temps).
Je ne sais plus si tu as déjà, "dans le temps", indiqué ta manip pour réaliser ton écran gris, spécifique de l'installation utilisée. En tout cas bravo, et merci de ton explication.
Amitiés, 
_________________
@+
Gargamel
http://vimeo.com/user3885557/videos


Revenir en haut
Gelinox


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 223
Localisation: Suisse
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Lun 30 Juil 2018 - 08:27    Sujet du message: transfert par projection et OdO Répondre en citant

Bravo Dominique, je trouve ton transfert très propre.
Les couleurs et le grain sont parfaitement rendus.
Le contour des personnages est assez franc pour permettre un post-traitement de la netteté.
Autre point, la dynamique de l'image est bonne, les noirs et les blancs sont bien rendus.

Bien qu'utilisant la technique de l'ODO pour mes transferts, j'ai toujours pensé qu'un film était fait pour être projeté et non pas "photographié" directement par une caméra.

Sans soulever l'enthousiasme des foules, j'avais demandé si une technique semi-odo avait déjà été testée.
A savoir…
-  on projette le film avec l'objectif standard du projecteur sur une surface très mince et semi-transparente (plastique blanc sans grain).
-  on place la caméra derrière ce petit écran, dans l'axe du projecteur.

Quelques fois les très bonnes idées se heurtent à la dure réalité de la vie, mais en théorie ce montage devrait permettre…
- d'améliorer la netteté de l'image par rapport à la technique "projection pure" en permettant de focaliser sur la surface de l'écran.
- de limiter la montée du grain que l'on trouve souvent en excès lors d'un transfert odo puisque ici on projette le film.
- de conserver la facilité d'alignement de l'odo.
- d'avoir une image vidéo qui se rapproche plus de l'apparence du film projeté.

Je suis un peu trop occupé ces derniers temps, sinon je testerais volontiers… et je pense que je ne serais pas le premier.



_________________
@+
Gelinox
http://vimeo.com/user15168846

----------------------------------------------------------


Revenir en haut
Dominique LEBLANC


Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2016
Messages: 22
Localisation: moselle
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Lun 30 Juil 2018 - 13:09    Sujet du message: transfert par projection et OdO Répondre en citant

Merci Gelinox pour ta réponse et ton appréciation sur mes transferts,


Ah ! l’OdO et ses problèmes !
C’est une des meilleures méthodes et qui marche sans conteste, mais qui demande des réglages très délicats pour la mise au point et un choix précis de la lampe du projecteur et de son diffuseur.


Ton idée de semi-OdO est séduisante car elle permettrait de s’affranchir des problèmes d’objectif et faciliterait grandement l’alignement.


Le problème sera de trouver « l’écran transparent » adéquat.
Une plaque de verre avec un film plastique collé dessus ? Pas sûr que ça marche. Il te faudra un blanc absolument neutre voire un blanc légèrement grisé, pour ne pas dégrader les couleurs.
Les professionnels de l’enseigne lumineuse ont peut-être quelque-chose…


Envisages-tu de conserver la lampe d’origine du projecteur ? Attention de ne pas griller ton capteur numérique. Il te faudra prendre de la distance sans doute.


Si tu la change, à mon avis, tu risques de retrouver les mêmes problèmes qu’en OdO, c’est-à-dire grain et rayures plus visibles. A moins que ne trouve une lampe de la bonne puissance et de température de couleurs proche de celle d’origine – environ 3350°K selon les membres du forum –
Ayant fait différents essais de lampe j’ai constaté qu’à 3000°K on obtient une image jaunâtre, à 4000°K les couleurs sont bien rendues, mais avec du grain et des rayures plus larges virant souvent au cyan (si le film est rayé bien entendu). Je n’ai pas trouvé de lampe fournissant une quelconque valeur intermédiaire entre 3000 et 4000°K.
Mais ton idée est à creuser.


@+
Dominique.


Revenir en haut
jcgrini
Fondateurs

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2008
Messages: 6 171
Localisation: NICE
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Lun 30 Juil 2018 - 16:30    Sujet du message: transfert par projection et OdO Répondre en citant

Gelinox et tous

Ce dont tu parle existe tout fait. Ces boîtiers de transfert permettaient de projeter des diapos et de les filmer lu photografier par derrière. Le rendu est pourri a cause du verre dépolie que l'image doit traverser.
On en trouve d'occasion.

Pour que ça fonctionne il faut
- une surface depolie avec un grain infiniment petit.
- que l'épaisseur de ce dépolie soit infiniment mince pour que l'image vue de l'autre côté ne soit pas /ou peu diffusée.

Il faudrait une vitre avec une seule face dépolie. Un sablage très fin.

La caméra devra avoir un objectif qui permette à cette dernière d'être très proche de l'image sur le depolie, a cause de la diffusion de lumière crée par le depolie.

L'OdO fait la meme chose en creant une image virtuelle sur aucun support. (Dans l'espace).

_________________
@+
Jean Claude
http://vimeo.com/5251678
http://letransfertpellicule.free.fr/
----------------------------------------------------------


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jojonase
Fondateurs

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2008
Messages: 613
Localisation: Ile de France
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Lun 30 Juil 2018 - 17:18    Sujet du message: transfert par projection et OdO Répondre en citant

Gargamel, bonjour, et salut au forum.


Ai-je présenté mon écran en gris dégradé? Je ne pense pas. C'était l'époque du Repaire et je n'étais pas à l'aise dans ce forum. Quand notre forum fut créé pour être convivial et avant tout respectueux des essais et avis des uns et des autres, ce qu'il est heureusement resté, on avait déjà franchi le cap de l'image virtuelle directement placée dans le champ de visée du caméscope, mise en oeuvre intellectuellement plus séduisante.


Pour la méthode "demi-ODO" évoquée aujourd'hui, très proche en fait de celle des boîtiers de transfert commercialisés à l'époque, l’écueil est dans la non modification du faisceau lumineux qui reste un cône  divergent, alors qu'il doit être impérativement transformé en cône convergent pour "entrer" dans un objectif calculé pour pour traiter un cône convergent. Quelle que soit la méthode employée on n'y échappe pas. 


Dans le cas de la méthode par projection il faut choisir un écran mat pas trop lisse, le grain du papier étant assez fin pour "passer sous le grain" de l'image projetée, mais aussi assez gros pour rediffuser la lumière reçue dans un cône aussi large que possible afin de limiter  l'effet centre chaud et la perte de netteté vers les bords.


En ODO cette concentration nécessaire du faisceau  de projection est assurée en partie par l'utilisation d'un objectif de projection de longue focale à champ large, qui limite l'angle d'ouverture du faisceau et fait travailler les optiques dans leur zone centrale, mais aussi par le sous-ensemble d'entrée de l'objectif du caméscope qui doit se charger, plus ou moins bien suivant sa conception, de cette fonction "condenseur". En ce qui me concerne mon caméscope est totalement incompatible avec la méthode, alors que pour d'autres raisons techniques il m'est indispensable de le conserver.


Si donc l'ODO ne marche pas bien pour Dominique il a tout intérêt à rester à la méthode par projection, qui manifestement lui réussit.


Revenir en haut
Gargamel
Fondateurs

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2008
Messages: 1 824
Localisation: Bretagne
Point(s): 0

MessagePosté le: Lun 30 Juil 2018 - 18:33    Sujet du message: transfert par projection et OdO Répondre en citant

Que le temps galope !  :-((

[...Si donc l'ODO ne marche pas bien pour Dominique il a tout intérêt à rester à la méthode par projection, qui manifestement lui réussit...]
Tout à fait d'accord, à chacun de voir ce qui lui convient le mieux, d'abord selon son matériel, ses finances, son temps disponible, ses goûts etc.- Et au final selon les résultats qu'il constate réellement.
DL a fort bien raconté son cheminement. Etant resté assez "marginal" dans mes options de transfert, je ne peux que dire bravo ! (Bon, d'accord, il y a le format et la définition, mais encore une fois ce sont ses choix, que je respecte.)
_________________
@+
Gargamel
http://vimeo.com/user3885557/videos


Revenir en haut
Gelinox


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 223
Localisation: Suisse
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Lun 30 Juil 2018 - 19:02    Sujet du message: transfert par projection et OdO Répondre en citant

Désolé Dominique de squatter ton fil.
Il est évident que tu choisis la méthode qui te convient le mieux, et c'est très bien.

En fait dans mon précédent message j'avais demandé si quelqu'un avait testé la possibilité de ce semi-odo.
Apparemment pas.

J'ai consacré 40 minutes (montre en main) à faire un premier essai.
Avec un film de 8mm et non Super8, sur un projecteur 100% d'origine (y compris objectif) à 18 i/s.
Pour "l'écran transparent", j'ai utilisé une simple enveloppe pleine de fibre papier, car je n'avais rien d'autre.

J'ai filmé avec mon téléphone portable et à la lumière du jour.
Le résultat est mauvais, mais le principe de filmer à travers un support (et non pas un verre dépoli) fonctionne. 

https://vimeo.com/282351743/8b9a607e8d

J'ai pas trop de temps à y consacrer...mais quelque chose me dit que ça pourrait être dommage de ne pas allez voir de ce côté-là…


_________________
@+
Gelinox
http://vimeo.com/user15168846

----------------------------------------------------------


Revenir en haut
jcgrini
Fondateurs

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2008
Messages: 6 171
Localisation: NICE
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Mar 31 Juil 2018 - 08:52    Sujet du message: transfert par projection et OdO Répondre en citant

Gelinox
Les couleurs ok. La vitesse à adapter bien sûr.
C'est sur la netteté que ce sera très difficile à mon avis. Le fait de devoir traverser une matière trop épaisse cassé la finesse de l'image. C'est pour ça que je parlais d'une surface depolie super mince.
Certain ont utilisé du calque. Je pense que c'est encore épais.
_________________
@+
Jean Claude
http://vimeo.com/5251678
http://letransfertpellicule.free.fr/
----------------------------------------------------------


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Dominique LEBLANC


Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2016
Messages: 22
Localisation: moselle
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Mar 31 Juil 2018 - 10:36    Sujet du message: transfert par projection et OdO Répondre en citant

Bonjour Jojonase,
Merci de m’avoir fait partager tes expériences.

Pour le réglage de la vitesse du projecteur, tu as tout à fait raison. On aussi peut régler la vitesse du caméscope. Mais tout le monde ne possède pas un capteur numérique doté du Synchroscan et surtout pas un APN. Dans ce cas il faut modifier la vitesse du projecteur pour la mettre en phase avec la vitesse du capteur.
Chapeau pour ton écran gris dégradé  .

Pour la mise au point sur l’écran par projection, j’utilisais la même méthode que toi. Au lieu d’utiliser un fil, je plaçais une clé plate jusqu’à ce que Gélinox m’indique qu’on pouvait « focuser » avec le bouton de l’appareil tout en restant en mise au point manuelle. 

@+ Dominique


Revenir en haut
Dominique LEBLANC


Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2016
Messages: 22
Localisation: moselle
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Mar 31 Juil 2018 - 10:57    Sujet du message: transfert par projection et OdO Répondre en citant

Bonjour Gelinox,
C’est quand même pas mal pour une projection à travers une enveloppe !
En cherchant hier dans une papeterie du papier un peu plus gris que mon écran actuel (il est super blanc) je suis tombé sur du calque Canson assez fin en épaisseur (70g/m² probablement) avec un grain très fin. Je n’ai pas eu le réflexe noter les références exactes parce-que ce n’est pas ce que je cherchais, mais il y a peut-être quelque chose à trouver pout toi de ce côté-là.
Il semblerait qu’il existe chez les fournisseurs d’articles pour archivage et orfèvrerie des papiers extrêmement fins 18g et même 3,6g/m². A voir quelle est leur texture.
@+
Dominique


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:37    Sujet du message: transfert par projection et OdO

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Transfert Pellicule... Index du Forum -> TRANSFERT PELLICULE SUPER 8 (Forum Public) -> Transfert sans Condenseur Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com